10 idées pour faire monter la pression…


 

 

10 idées pour faire monter la pression

 

Scoop : Il y a une vie sexuelle avant les préliminaires ! Vous vous en doutiez ?

Tant mieux. Vous ne voyez pas laquelle ? Lisez plutôt.

 

10 idées pour faire monter la pression

Si vous disposez d’un amoureux attentionné et vaguement expérimenté, vous êtes à peu près assurée d’avoir droit à des préliminaires dignes de ce nom. Si, de plus, il est un brin enthousiaste et qu’il a un minimum d’imagination, il vous aura entraînée au moins une fois sur la table de la cuisine, la machine à laver, et, avec un peu de chance, vous aura offert un orgasme dans chaque pièce de son F3. Malgré tout, la fougue des débuts s’estompe irrémédiablement, et les soirs sans s’accumulent. Pas de panique : pour rebooster vos libidos, il suffit de maîtriser le jeu des pré-préliminaires. Que faire avant d’en arriver aux mains ? Que dire ou porter pour créer une atmosphère propice ? Dix femmes nous donnent leurs trucs pour faire monter la pression, dix méthodes que l’on décrypte. 

Sommaire :  

1. Le faire fantasmer

2. Jouer les inaccessibles

3. Créer un rite

4. Prendre les choses en mains

5. Jouer le premier rôle

6. Booster sa virilité

7. Faire des projets à court terme

8. Lui déclarer la guerre

9. L’emmener dans votre univers

                                                                10. Jouer comme des adultes                                                              

 

 

Le faire fantasmer

Pourquoi ça marche ? L’emmener dans un lieu très connoté fait forcément grimper sa libido, c’est fait pour ça. Ça marche d’autant mieux si c’est à votre initiative : symboliquement, la frontière entre fantasme

 (les filles en string en train de danser) et réalité (vous) est plus floue.  

Le risque : Il peut ne pas se prendre au jeu et faire des comparaisons légèrement vexantes… 

L’alternative : Jouez vous-même directement le rôle du fantasme (oui, c’est ambitieux, mais tout à fait réalisable). Emmenez-le dans une boutique de lingerie sexy et fermez mal le rideau pour les essayages : il vous contemple mais ne peut pas vous toucher. C’est le même genre de frustration que devant un spectacle de strip-tease mais d’autant plus efficace que c’est vous qui le tentez.                                                                   

 

Jouer les inaccessibles

« Quand j’ai envie de torride, je m’habille très sexy. Mais pas n’importe quand. Seulement quand il ne peut pas toucher. Si on dîne au restaurant, par exemple, ou chez des amis. Le plus drôle, c’est si la soirée est longue : théâtre suivi de resto puis d’un verre avec une bande d’amis un peu collants. Ensuite, il est comme un fou ! Parfois je lui glisse des « j’ai envie de toi » au creux de l’oreille, au tout début de la soirée bien sûr : plus l’attente est longue, mieux ça fonctionne. »

Pourquoi ça marche ? C’est assez malin de ne s’habiller sexy que les soirs où il ne peut, a priori, rien se passer. Il est obligé de se contenter de regarder et de fantasmer sur tous les endroits où il aurait pu vous prendre sauvagement, s’il avait osé. Normal qu’il soit comme un dingue, après. Retarder le moment de l’acte, en lui offrant la garantie de galipettes ultérieures (« j’ai envie de toi »), ne peut que le maintenir dans un état d’attente fébrile, forcément bénéfique pour la qualité des retrouvailles au lit. 

Le risque : Qu’il pense que vous en voulez à tous les hommes et pas exclusivement à lui. Grosse scène de jalousie.

L’alternative : Optez pour un chemisier à dentelle, un pull légèrement transparent, une jupe sous laquelle on aperçoit en épaisseur un porte-jarretelles…
tout ce qui semble innocent à première vue, mais se révèle indécent de près. 

 

 
Créer un rite

Pourquoi ça marche ? Le seul fait de manger est extrêmement sensuel. Partager les plats, se les faire goûter mutuellement, lécher sa cuillère, tout peut devenir très érotique. L’autre aspect, dans ce cas : l’habitude. Certaines habitudes ont du bon, ici on constate un rite entre les deux amants, un langage codé qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre, et qui renforce leur complicité. Ils sont vraiment tous les deux, uniques pour l’un et l’autre, à l’aise ensemble, ils peuvent oser, ils savent qu’ils vont passer une nuit torride où tout sera possible. 

Le risque : Une mauvaise digestion. Les estomacs occidentaux étant peu habitués aux épices, la nuit torride peut se transformer en nuit aux toilettes. 

L’alternative :N’importe quel rituel peut se substituer à celui du restaurant indien. L’essentiel est d’avoir un code qui signifie : cette nuit, tout est possible.  

 

Prendre les choses en mains

Pourquoi ça marche ? Masser son partenaire, c’est un très bon moyen pour découvrir ou redécouvrir son corps, pour trouver des zones érogènes insoupçonnées. Le massage est aussi un excellent prélude amoureux, car il permet d’érotiser petit à petit les caresses, d’offrir à l’autre la possibilité d’espérer que votre main se dirigera vers un endroit ou un autre, de fantasmer (vous êtes dans son dos), etc. 

Le risque : Il s’endort pendant le massage : vexant, surtout s’il ne se réveille pas quand vos mains s’égarent.

L’alternative : Proposer de prendre un bain avec lui et le savonner partout. 

.

 

Jouer le premier rôle

Pourquoi ça marche ? Parce que c’est sincère. Ce n’est pas le strip-tease spectacle qui peut virer au ridicule. Elle le fait parce qu’elle en a envie, qu’elle sait que son homme est réceptif et que le fait de se montrer et même de se donner du plaisir devant lui l’excite elle aussi. 

Le risque : En faire un peu trop et déclencher un fou rire plutôt qu’une érection.  

L’alternative : Elle part d’une constatation : son homme aime la regarder et son regard lui fait de l’effet. Il n’y a pas de recette, beaucoup d’hommes apprécient ce genre d’initiative, mais à vous de trouver ce qui fait craquer le vôtre. 

Booster sa virilité

« J’aime bien envoyer des textos à mon homme dans la journée. Le plus souvent, ce sont deux ou trois mots, juste pour lui dire que je pense à lui. Mais parfois je me lâche et je le provoque en plein après-midi ! Au début, je n’osais pas trop, mais, depuis que j’ai vu que, non seulement ça lui plaisait, mais qu’en plus ça le rendait beaucoup plus fougueux, j’hésite moins. »

Le risque : Qu’il se sente harcelé, qu’il ait l’impression que vous voulez lui mettre la pression. 

L’alternative : Prenez l’initiative, déshabillez-le quand il rentre, amorcez les préliminaires puis, sous un prétexte quelconque, faites-le attendre un peu avant de passer à l’acte.  

Faire des projets à court terme

Pourquoi ça marche ? Ça excite son imagination. Plus vous entrez dans les détails, plus vous osez, plus l’effet sera flagrant. Profitez-en aussi pour avouer des fantasmes ou des envies que vous n’osiez pas exprimer.  

Le risque : Vous emballer, raconter des fantasmes qui ne vous font pas vraiment rêver, et qu’il vous prenne au mot. 

L’alternative : Regardez ensemble un film érotique ou porno et commentez :
ça vous permet de parler de tout et d’observer ses réactions sans trop prendre de risques

 

Lui déclarer la guerre

« La réconciliation sur l’oreiller, j’en avais entendu parler, mais je trouvais ça délicat. Faire l’amour en étant fâchés ? Ça ne me paraissait pas très excitant. Un soir, Julien est rentré beaucoup plus tard que prévu, j’étais dans un état de nerfs pas possible, je lui ai fait une scène mémorable. Surtout par sa conclusion : la meilleure nuit que nous ayons connue. J’avoue que ça m’arrive de le chercher, de le provoquer, pour qu’on se dispute et qu’on en arrive aux mains ! Ça donne à ces nuits un côté plus sauvage, même si ça n’est jamais aussi fort que cette première fois. »

Pourquoi ça marche ?L’ambiance explosive entre deux amants transforme le rapport amoureux en rapport de forces. Chacun cherchant à dominer l’autre, les ébats sont plus fougueux et passionnés. Si ça marche, n’hésitez pas à en rajouter : cassez une assiette, hurlez, lâchez-vous. 

Le risque : Qu’il finisse par se lasser de vos crises d’hystérie, positives pour le sexe, pas toujours pour le couple. 

L’alternative :Définissez les règles en jouant à un jeu de rôles. Si vous choisissez des personnages de dominant ou dominé (le conducteur et l’auto-stoppeuse, le cambrioleur et sa victime), vous aurez le même effet sur vos parties de jambes en l’air, sans le risque de clash. 

 

 

L’emmener dans votre univers

Pourquoi ça marche ? C’est une question d’ambiance. Il se retrouve dans un lieu réservé aux femmes, où elles se déshabillent. Le goût de l’interdit associé à la promiscuité et à l’éventualité de croiser des strings ne peut que l’émoustiller. 

Le risque : Votre voisine de cabine essaie la même robe, mais elle a plus de seins et moins de fesses. 

L’alternative : Les vestiaires de la piscine. Moins glamour, mais plus facile de le faire entrer discrètement (pas de vendeuse cerbère), et votre voisine de cabine est moins redoutable ornée d’un bonnet de bain en plastique.

 

Jouer comme des adultes

Pourquoi ça marche ? En retombant en enfance, on tombe le masque social, et du coup on peut se lâcher. En jouant, on retrouve une légèreté qui fait que tout est permis. Plus excitante perspective que des ébats hyper bridés et codés. 

Le risque : Tomber dans le piège du tout-drôle et le vexer en faisant une mauvaise blague ou, pire, trop désacraliser le sexe et vous transformer en bonne copine. 

L’alternative : Jouer à des jeux enfantins, mais version adulte. Un « action ou vérité » sur les fantasmes ou un jeu de dés où chacun des chiffres correspond à un préliminaire.   

 

 

 

Je t’aime mon coeur…..

 

 

About chipie33

Mère de 3 enfants, grand mère de 3 petits enfants adorables....
This entry was posted in Divertissement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s