Ma naissance dans un petit village de campagne


Je suis née en décembre, dans une maison délabrée, de parents âgés (mère 46ans, père 56ans), ils se connaissaient déjà depuis quelques années et je suis arrivée en plein hiver, peut être la raison pour laquelle je ne crains pas le froid.

Car le froid, je l’ai connu, j’ai vécu depuis ma naissance dans un vieille maison, où le froid passait sous les portes, nous n’avions pas le chauffage, à part une vieille cuisinière à bois qui chauffait seulement la cuisine, les chambres de l’étage n’avaient pas de chauffage, et on ne trainait pas pour aller se coucher. La seule chose qui nous réchauffait le lit, c’était une “brique” que l’on faisait chauffer sur la cuisinière et que l’on enveloppait dans du journal avant de la glisser dans le lit. Il y avait aussi sur le lit une grosse couette, tout compte fait on était bien dans le lit, et le matin nous n’avions pas envie de nous lever, sachant que l’on avait des pièces froides à traverser et l’escalier à descendre avant de se réfugier dans la cuisine où la cuisinière à bois marchait à plein régime.

Nous n’avions ni salle de bains, ni eau chaude, ma mère faisait chauffer l’eau dans une bassine sur la cuisinière pour notre toilette. J’ai vécu ceci jusqu’à l’âge de 13ans, mais je n’ai jamais râlé, puisque je ne connaissais pas le luxe d’avoir l’eau chaude ni salle de bains. Ce qui me faisait le plus raler, c’est que j’ai toujours eu une chevelure longue, épaisse  et très frisée, c’est ma mère qui me lavait les cheveux, et là pour moi c’était un vrai supplice… dans une bassine et au dessus de l’évier dans la cuisine, et lorsqu’il faisait beau, c’était en plein air.

C’est vrai que lorsque je pense à ma vie de petite fille, je me dis qu’aujourd’hui mes enfants sont heureux de connaître le confort d’aujourd’hui.

Dans la cuisine, il n’y avait pas grand chose, un évier, un vieux buffet, la cuisinière à bois, une table ronde et quelques chaises. Le sol était fait de gros carreaux rouge très usagés. Il  y avait un escalier qui montait à l’étage, sous celui ci un “cagibi”, où ma mère rangeait le peu de nourriture d’avance, ou quelques conserves qu’elle faisait.

Nous nous y enfermions ma mère et moi lorsqu’il faisait orage, elle avait très peur, elle m’a donc entrainée avec elle dans sa peur de l’orage (j’en ai encore peur aujourd’hui). Je me rappelle rentrant de l’école alors qu’il pleuvait et que le tonnerre grondait, je trainais dans le chemin qui menait à la maison, ma mère me criait dessus en me disant de me dépécher de rentrer, et après elle m’enfermait avec elle, c’est vraiment elle qui m’en a fait peur….

Une autre chose me faisait peur, mais là ce n’est pas ma mère qui m’y a entrainé… Les W.C étaient à l’extérieur, oui des WC fabriqués je suppose par mon père, une grand partie en bois. Ils étaient donc à l’extérieur, et pour y accéder, il y avait deux solutions :

—- traverser un vieux hangar où mon père entreposait du bois de chauffage, et plein de vieilles choses, ce qui fait qu’il y avait d’énormes toiles d’araignées où y reposaient de grosses araignées noires, alors lorsque j’étais d’obliger de passer par là, je traversais le hangar en courant munie d’un “baton” au cas où….j’avais très peur de ces grosses bestioles noires à grandes pattes velues… et aujourd’hui je hais les araignées.

—- ou traverser la basse cour, mais ma mère élevait des poulets, des canards, mais surtout des canards dinde, ceux à qui l’on coupe la tête, et qui vous courent toujours après sans tête. Alors là c’était  pire que le hangar, car passer par là était un vrai parcours du combattant et beaucoup plus long… là aussi j’avais un “baton” à la main, mais j’étais sans cesse en train de me retourner pour voir si un canard ne me suivait pas, ils étaient méchants…. il y avait l’aller et le retour, il m’est arrivé d’appeler ma mère pour me faire traverser la cour…. ils auraient pu construire des WC beaucoup plus près, mais non le plus loin possible, aujourd’hui je comprends pourquoi, mais à l’époque…..

About chipie33

Mère de 3 enfants, grand mère de 3 petits enfants adorables....
This entry was posted in Livres. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s